Choisir un système de traitement des eaux de ballast | Alfa Laval

Choisir un système de traitement des eaux de ballast

De nombreux éléments entrent en jeu au moment de choisir un système de traitement des eaux de ballast. Consultez notre guide de sélection en 11 points qui vous aidera à choisir le système qui vous convient le mieux et répondra à vos exigences.

1. Le type de système choisi est-il homologué par l’OMI ainsi que par les services de surveillance côtière américains (U.S. Coast Guard) ?

Le respect de la Convention sur la gestion des eaux de ballast (BWM) récemment ratifiée par l’OMI est indispensable. Il est également essentiel de rechercher un certificat d'approbation de type OMI récent.

L'évaluation des systèmes a évolué depuis l'adoption de la convention BWM en 2004. Les certificats délivrés par des organismes tiers autorisés fournissent désormais plus de détails sur les essais, ainsi que des informations sur les limitations d'exploitation du système, la salinité, la température et les niveaux de transmission des UV.

Soyez conscient des réglementations nationales et régionales. Pour pouvoir déballaster dans les eaux américaines, le système de traitement des eaux de ballast d'un navire doit être approuvé par l'USCG.

La conformité des navires à la législation USCG augmente la valeur de revente. Sans cela, les acheteurs souhaitant opérer sur ce marché clé ont peu de chances d’investir.

Avec toutes les approbations de type, recherchez les certificats émis par un tiers autorisé pour assurer une plus grande validité et une transparence accrue.

2. Une eau contenant des organismes naturels a-t-elle été utilisée dans la certification ?

Les certificats d'approbation de type délivrés par une tierce partie autorisée garantissent un environnement de test contrôlé et des conditions de test réalistes.

Par exemple, les organismes qui vivent près de la surface de l'eau sont plus résistants aux rayons UV et sont mieux traités avec des lampes UV à pression moyenne.

En utilisant un mélange uniforme d'organismes sélectionnés et cultivés au cours des tests, les résultats peuvent montrer qu'ils ont été éliminés. Cela ne correspond pas aux situations réelles, où l'eau n'est pas réglementée et les organismes sont plus robustes et plus variés.

Les fournisseurs sérieux comprennent les implications réelles de la non-conformité. Ils choisissent une technologie UV robuste, recherchent la transparence de tiers et insistent de manière proactive sur leurs systèmes pour assurer leur résilience.

En présence de difficultés telles que la prolifération d'algues, une eau naturelle contenant des organismes non cultivés tels que des polychètes, des rotifères et des crevettes doit être utilisée.

3. Votre système est-il spécialement conçu pour un usage marin ?

De manière surprenante, la plupart des systèmes de traitement des eaux de ballast sont issus de systèmes de traitement d'eau potable à terre. Plutôt que d’être développée dans un but précis, leur technologie a été adaptée pour tenter de répondre aux besoins du milieu marin.

Les systèmes de traitement UV terrestres traitent des environnements d'eau moins complexes et d'autres processus de nettoyage s'exécutent avant le début du traitement.

Les systèmes de traitement des eaux de ballast font face à des organismes difficiles, à une qualité de l'eau irrégulière, à des températures plus élevées et à de longues périodes d'immobilisation avec de l'eau saline à l'intérieur. Seul un système spécialement conçu pour les conditions marines est correctement équipé pour relever ces défis.

4. Les composants clés de votre système résisteront-ils à la corrosion dans l'eau de mer ?

De nombreux systèmes de traitement des eaux de ballast comportent des composants clés dans des matériaux de qualité inférieure, tels que l'acier 316L. Bien que le 316L soit un matériau d'ingénierie courant, il se corrode au contact de l'eau de mer.

Un réacteur de traitement par UV en acier 316L, qui est rempli d'eau de mer tout au long du processus de traitement, peut se corroder et nécessiter un remplacement en cinq ans à peine.

Les modèles 254 SMO et AL6-XN en acier inoxydable super austénitique résistent à la corrosion par l'eau de mer. Les composants clés fabriqués avec ces matériaux durent beaucoup plus longtemps. Les réacteurs UV fabriqués en AL6-XN peuvent durer jusqu'à 20 ans ou plus.

5. Le système choisi utilise-t-il au maximum la lumière UV produite ?

Pour rendre le traitement UV biologiquement efficace et économe en énergie, la lumière UV produite par les lampes doit atteindre les organismes ciblés.

La structure interne du réacteur doit répartir uniformément les niveaux élevés de rayons ultraviolets et créer une turbulence élevée dans l'eau qui le traverse afin de garantir qu'une dose concentrée atteigne tous les organismes.

Dans les eaux troubles, où la transmission d'UV est plus faible, des mesures encore plus strictes sont nécessaires. Des manchons de lampe spécialement conçus en quartz synthétique supportent la transmission d'un spectre de longueurs d'onde plus large et fournissent plus de lumière UV pour la désinfection. Tout système fiable a besoin de cette capacité.

6. Votre système offre-t-il une gestion efficace de l'alimentation ?

La performance de désinfection biologique et l'efficacité énergétique sont des éléments clés de la gestion de l'énergie. Pour assurer la conformité, les systèmes de traitement des eaux de ballast utilisent le moins d’énergie possible.

Pour gérer des scénarios difficiles tels qu'une faible transmission des rayons UV sans compromettre le fonctionnement des navires, ils ont également besoin d'une réserve de puissance. Des opérations compromises risquent de réduire le débit d'eau de ballast ou même d'empêcher l'entrée dans ces eaux.

7. Votre système comporte-t-il un cycle de nettoyage en place (NEP) automatique ?

Sans nettoyage régulier, des dépôts de carbonate de calcium et des ions métalliques s'accumulent sur les manchons en quartz des lampes UV. Cela bloque une partie de la lumière UV et altère le traitement.

L’essuyage mécanique est inefficace contre l’accumulation d’ions métalliques, qui doivent être éliminés avec un liquide à faible pH et un processus additionnel. L'essuyage ne nettoie pas le capteur UV qui mesure la transmittance UV et régule l'utilisation de l'énergie, ce qui peut entraîner une utilisation excessive de l'énergie et des performances médiocres.

Tout nettoyage mécanique ou manuel, de quelque type que ce soit, entraîne des rayures sur les manches, ce qui dégrade les performances de traitement.

Les tests montrent que le NEP aide à maintenir les performances de désinfection biologique des systèmes de traitement des eaux de ballast. Dans un système à base d'UV, les effets sont perceptibles après une seule opération de nettoyage.

8. Existe-t-il des fonctions complètes de surveillance et de sécurité câblées ?

La sécurité est primordiale à bord. Les systèmes UV sont plus sûrs que ceux qui dépendent de produits chimiques, mais tout système doit mettre la sécurité au premier plan pour éviter des dommages graves à l'équipement.

Alfa Laval PureBallast 3 dispose de capteurs de température et de niveau qui contournent le PLC. Ainsi, même en cas de dysfonctionnement du PLC, les signaux ne seront pas manqués. Le panneau de commande surveille les composants principaux, donne des informations sur la position des vannes et est câblé pour s’arrêter en cas de surchauffe ou de manque d’eau. Peu importe ce qui se passe, votre personnel et votre équipement sont en sécurité.

9. Votre système de traitement des eaux de ballast est-il automatique et facile à utiliser ?

Les systèmes embarqués sont de plus en plus nombreux et complexes, mais la disponibilité et la compétence des équipages ne le sont pas. Cela rend le fonctionnement automatique essentiel pour votre système de traitement des eaux de ballast.

Un arrêt et un démarrage à un bouton, sans intervention manuelle pendant le fonctionnement, permettent d’économiser du temps et d’arrêter instantanément si nécessaire.

Une interface utilisateur graphique intuitive offre une vue d'ensemble claire, permettant à votre équipe de prendre des décisions éclairées rapidement. La communication graphique, plutôt que des chaînes de texte, permet aux équipages internationaux du monde entier d'utiliser plus facilement le panneau avec moins de risques d'erreur humaine.
Un système de contrôle autonome ou pouvant être intégré au système de contrôle du navire offre une flexibilité accrue.

Assurez-vous que votre système peut fournir ces résultats.

10. Le fournisseur de votre système a-t-il démontré ses capacités ?

L'installation d'un système de traitement des eaux de ballast est une entreprise complexe, en particulier dans les scénarios de rénovation. De nombreux fournisseurs et sous-traitants sont impliqués, et les retards dus à une mauvaise gestion de projet ou à un manque d'expérience, peuvent être extrêmement coûteux.

Suite à la ratification de la Convention BWM, tous les navires sont tenus d'installer un système d'eau de ballast dans quelques années ; des milliers de navires seront en concurrence pour des ressources limitées.

Un fournisseur fiable sera en mesure de prouver sa capacité à livrer à temps, à travailler avec de nombreux fournisseurs et à avoir une expérience de base positive. Le savoir-faire éprouvé en matière de modernisation, plus complexe et plus difficile, est tout aussi important que les installations neuves.

Votre fournisseur devrait être un acteur suffisamment important pour disposer de la force de production nécessaire à la croissance dans les années à venir et être en mesure de prouver ses compétences en matière de gestion de projet.

Votre installation ne doit pas être une simple expérience d'apprentissage pour un fournisseur inexpérimenté.

11. Votre système est-il accompagné d'une solide capacité de prestation de service mondial ?

Faites votre choix en pensant à l'avenir. Un bon système de traitement des eaux de ballast devrait durer toute la vie de votre bateau.

Tout fournisseur que vous considérez doit pouvoir vous fournir des pièces de rechange de bonne qualité, ainsi que l'expertise et la disponibilité nécessaires pour livrer rapidement, partout dans le monde.

Un réseau mondial d'ingénieurs expérimentés et bien formés, une expertise en matière de conformité et la capacité de fournir des conseils en matière d'optimisation et d'expansion sont essentiels. Une offre de service spécifique au traitement des eaux de ballast évitera les conseils uniformes et les erreurs coûteuses.

La preuve documentée d'un fournisseur reconnu bénéficiant d'un soutien mondial peut également avoir une influence positive sur les prix de revente et le nombre d'acheteurs potentiels.
En cas de vente ultérieure du navire, le système mis en place par un fournisseur reconnu bénéficiant d'une assistance mondiale peut également avoir une influence positive sur le prix de vente et le nombre d'acheteurs potentiels.

ballast water traitement 340x360

Alfa Laval PureBallast

Découvrez PureBallast, le système de traitement des eaux de ballast Alfa Laval approuvé par l’OMI et les solutions de service associées.

vessel type bulker640x360

Ils ont choisi Alfa Laval

Plus de 2400 systèmes PureBallast ont déjà été installés à travers le monde, et ce sont nos clients qui en parlent le mieux.

marine ballast water treatment engineers