Un décanteur en essai grandeur nature pour le traitement des eaux usées d'une station d'épuration

Le décanteur ALDEC G3 permet d'économiser plus de 100 000 €/an sur l'élimination des boues issues des eaux usées de la station d'épuration municipale de Horsens, au Danemark.

DATE 2021-12-06

Horsens municipal wastewater treatment plant

La station d'épuration municipale danoise Horsens Vand A/S a investi pour sa station de traitement centrale dans un nouveau décanteur Alfa Laval ALDEC G3, qui augmente de 4 à 6 % la teneur en matières sèches des boues. Cela permet de réaliser une économie annuelle de 100 000 à 130 000 euros sur les coûts d'élimination des boues.

Chez Horsens Vand A/S, où 10 millions de m3 d'eaux usées sont nettoyés chaque année, les coûts d'élimination des boues représentent un poste budgétaire très important. Cela s'explique à la fois par la décision d'éviter l'épandage des boues sur des zones pouvant impacter la potabilité de l'eau et par le fait que la région compte de nombreuses terres agricoles inadaptées à la réception des boues. En fait, le prix de l'élimination des biosolides est si élevé qu'une augmentation de seulement 1 % de la teneur en matières sèches dans les boues déshydratées permet à Horsens Vand d'économiser environ 200 000 couronnes danoises (soit environ 25 000 euros) sur une base annuelle.

"Au vu de nos coûts d'élimination, il a toujours été évident pour nous de nous concentrer sur l'obtention d'un pourcentage aussi élevé que possible de solides secs dans les boues", explique Erling Nielsen, directeur opérationnel de Horsens Vand. "Et comme notre ancien décanteur devait être remplacé, nous avons décidé de prioriser les performances de déshydratation des boues lors du choix d'un nouveau décanteur."

Le chef de projet Jørgen Ebbesen a été chargé de trouver le décanteur le plus adapté à la tâche. En repensant à ce défi, il déclare : "Nous savons qu'il existe une énorme différence dans les boues d'une station d'épuration à l'autre. Ainsi, même si les différents fabricants de décanteurs peuvent tous présenter d'excellentes références provenant d'autres installations, cela ne garantit pas que les mêmes résultats puissent être obtenus chez nous. C'est pourquoi nous avons décidé de consulter trois fournisseurs différents afin d'organiser un test grandeur nature avec leurs décanteurs, afin de disposer des meilleurs informations possibles pour faire le choix final."

Le décanteur le plus récent est le meilleur investissement

L'un des fournisseurs était Stjernholm A/S, une entreprise spécialisée dans le traitement des eaux et des déchets qui distribue les décanteurs Alfa Laval sur le marché danois.

Grâce à une série de nouvelles caractéristiques, le nouveau décanteur Alfa Laval ALDEC G3 a un coût d'acquisition plus élevé que son prédécesseur, mais à notre avis, il est aussi nettement plus efficace. Nous avons donc saisi l'occasion de démontrer que le nouveau décanteur était plus rentable", explique Kaj Stjernholm, le directeur général de Stjernholm A/S. "Nous avons eu une collaboration fantastique avec Horsens Vand tout au long du projet, et nous sommes ravis que notre promesse concernant l'efficacité du décanteur ALDEC G3 ait été tenue et que nous ayons été choisis comme fournisseur."

Une installation d'essai en grandeur réelle demande du travail, mais constitue de loin la base la plus efficace pour prendre une décision. La nouvelle génération de décanteurs Alfa Laval, l'ALDEC G3, consomme moins d'énergie que son prédécesseur, ce qui se traduit par des économies plus importantes sur le long terme.

Sur la base du test grandeur nature de deux mois à l'automne 2014 et du fonctionnement continu qui s'en est suivi sur notre site, nous savons que nous pouvons atteindre une teneur en matière sèche d'au moins 28-29 % dans nos boues déshydratées avec une consommation de polymère de 13-15 kg/t/matière sèche. Notre précédent décanteur nous permettait d'atteindre une teneur en matière sèche d'environ 24 %. Ainsi, en plus des économies d'énergie que nous réalisons grâce au nouveau décanteur ALDEC G3 d'Alfa Laval, nous économisons entre 800 000 et 1 million de couronnes danoises par an (environ 100 à 130 000 euros) compte tenu des prix actuels de l'élimination des boues", déclare Erling Nielsen, directeur opérationnel de Horsens Vand.

 

 Horsens municipal wastewater treatment plant Erling Nielsen Jørgen Ebbesen

Le chef de projet Jørgen Ebbesen et le responsable opérationnel Erling Nielsen inspectent le résultat du système de décantation ALDEC : des boues déshydratées avec une teneur en matières sèches d'au moins 28-29 %.

A propos d'ALDEC G3

Le décanteur ALDEC G3 est le résultat d'une révolution dans le design et les performances des décanteurs centrifuges.

Alfa Laval ALDEC G3 decanter for sludge treatment

En savoir plus sur ALDEC G3

Réduisez votre empreinte environnementale

Alfa Laval contribue à réduire l'empreinte environnementale liée au traitement des eaux usées, en favorisant la réutilisation de l'eau, en valorisant les déchets et en réduisant la consommation d'énergie et la production de déchets. Découvrez notre gamme d'équipements pour le traitement des eaux usées, la filtration et le traitement des boues.

Traitement des boues

Traitement biologique des eaux usées