Alfa Laval - AlfaNovaM

AlfaNovaM

Sur les échangeurs de chaleur à plaques de la gamme AlfaNovaM (M pour Marine), les plaques comme les brasures sont 100% en acier inoxydable. Cette gamme est homologuée en classification marine.

fhe alfanovam marine right 640x360

Destinés à être utilisés comme condenseurs indirects pour les cargos et/ou réchauffeurs à bord des navires gaziers LPG/E, ils sont également idéaux pour de nombreuses autres tâches sur les systèmes de gaz, du fait de leur large plage de températures et de leur conception sans cuivre.

Plus légers et plus petits que les condenseurs tubulaires ou soudés traditionnels, les modèles de la gamme AlfaNovaM Marine ont une pression de condensation plus faible et une capacité de condensation accrue, ce qui entraîne des économies d’énergie concrètes et un temps d’escale réduit au port.

Leur conception innovante en acier inoxydable est adaptée de la gamme d’échangeurs AlfaNova, qui a largement fait ses preuves et qui permet, grâce à la technologie brevetée AlfaFusion™, un assemblage des plaques avec un apport d'acier inoxydable.

Caractéristiques et avantages

  • Condenseur pour cargo idéal pour systèmes indirects de reliquéfaction de GPL
  • Eau douce ou solution de glycol comme fluide de refroidissement
  • Particulièrement adapté à tous les fluides GPL, y compris l’ammoniac
  • Protection contre les fuites : le gaz ne peut pas pénétrer dans la boucle d’eau de mer
  • Même poids réduit et grande efficacité que les échangeurs de chaleur à plaques brasées au cuivre
  • Large plage de températures : de -196°C à +550°C
  • Poids : 400 kg
  • Surface au sol : 0,5 m2.

Fonctionnement

Matériaux

Les échangeurs de chaleur à plaques fusionnées Alfa Laval AlfaNova sont composés de plaques en acier inoxydable corruguées. Les plaques d’échange thermique du paquet de plaques sont assemblées grâce à la technologie AlfaFusion, une technologie originale d'assemblage de l’acier inoxydable par fusion brevetée par Alfa Laval.

Conception

La conception « fusionnée » ou brasée maintient le paquet de plaques de l’intérieur grâce aux points de contact, ce qui permet de se passer des bâtis fixes à des pressions de calcul allant jusqu’à 70 bars / 1015 psi. La répartition de la charge sur de nombreux points de contact séparés apporte une excellente résistance à la fatigue et à la pression. Du fait que les éléments clés sont dans le même matériau, cette conception d’échangeur a une bonne efficacité thermique, tout en étant résistante aux chocs et en ayant une résistance mécanique totalement équivalente aux modèles soudés.

L’échangeur de chaleur fonctionne sur la base de deux fluides s’écoulant à des températures différentes des deux côtés de fines plaques corruguées en acier inoxydable, empilées les unes au-dessus des autres. Les plaques forment des canaux et les raccordements d’entrée et de sortie sont positionnés dans les angles, de façon à ce que les deux fluides s'écoulent alternativement dans un circuit et dans l'autre, toujours à contre-courant. Un joint réalisé par fusion sur le contour des plaques maintient les fluides à l'intérieur du paquet de plaques. Les points par lesquels les plaques sont en contact les unes avec les autres sont également fusionnés avec la même technologie, ce qui renforce le paquet de plaques contre la pression du fluide qui est à l’intérieur.

L’écoulement à contre-courant permet d’extraire efficacement la chaleur, même quand il n’existe qu’une différence extrêmement ténue entre les températures de fluides chaud et froid, ce qui entraîne de sérieuses économies sur les coûts de l'énergie.