Formation = Tranquilité d’esprit

British Antarctic Survey (BAS) opère dans les environnements les plus difficiles et les plus reculés du monde. Lors de l'installation des systèmes Alfa Laval à bord de son nouveau navire de recherche, l'organisation a envoyé des membres d'équipage pour formations dans les centres Alfa Laval.

DATE 2020-07-07

Faisant partie du Natural Environment Research Council du Royaume-Uni, BAS arme des navires de recherche pour les environnements polaires. Depuis plus de 20 ans, l'organisation dépend de deux navires - le RRS James Clark Ross et le RRS Ernest Shackleton. Bientôt, cependant, ceux-ci seront remplacés par le tout nouveau RRS Sir David Attenborough, construit au Royaume-Uni par le chantier Cammell Laird.

Alfa Laval a fourni au RRS Sir David Attenborough une gamme de systèmes de premier plan : épurateur centrifuge pour le traitement du carburant, Alfa Laval PureBilge pour le traitement des eaux de cale et Alfa Laval PureBallast 3 pour le traitement des eaux de ballast. Pour assurer le bon fonctionnement dans des conditions difficiles, BAS a confié ses membres de l'équipage au centre de formation Alfa Laval.

Un lieu de travail exigeant

En plus de faire un travail actuellement géré par deux navires, le RRS Sir David Attenborough opérera dans certaines des zones marines les plus reculées du monde. Étant donné que le navire sera vital pour la recherche polaire, la logistique et la relève des marins, l'équipage doit être en mesure d'identifier et de corriger tout problème avec les systèmes à bord. « Parce que nous sommes en Antarctique, il est presque hors de question de se procurer des pièces de rechange de dernière minute ou des techniciens spécialisés auprès d'un fournisseur », explique Carrie-Anne Harris, deuxième ingénieur du RSS Sir David Attenborough. « Si nous ou la machine échouons à un certain niveau, cela peut avoir un impact énorme sur des choses comme le financement des projets scientifiques, ou sur le personnel situé dans les centres de recherche polaire. Comme le navire transportera de la nourriture et des fournitures, tout problème qui ne peut pas être résolu rapidement entraînera une perturbation majeure et des coûts substantiels. »

Obtenir les informations du sachant

« Parce que nous avons beaucoup de nouveaux équipements à bord, il était crucial pour nous d'obtenir la bonne formation », explique Harris. Elle note que des séparateurs Alfa Laval et même PureBilge ont été utilisés sur les anciens navires de recherche BAS, mais que les connaissances opérationnelles ont souvent été transmises d'un membre d'équipage à l'autre. Lorsque les opérations commencent sur le RRS Sir David Attenborough, BAS veut non seulement l’équipement - mais aussi les connaissances de l’équipage - soient frais. « C'était ma première visite à Alfa Laval pour une formation », explique Harris, qui a suivi des cours en Suède et au Royaume-Uni. « Il était vraiment utile de pouvoir poser des questions, car vous pouvez mieux comprendre pourquoi les choses fonctionnent, pas seulement comment elles fonctionnent. Cela aide à long terme, car si vous comprenez pourquoi un équipement fonctionne d'une certaine manière, il est beaucoup plus facile de diagnostiquer les problèmes en cas de besoin. »

Les compétences apportent de la sécurité

En ce qui concerne le traitement des eaux de ballast, l'équipement du RRS David Attenborough est entièrement nouveau - tout comme l'application. Lorsque le navire entrera en service, ce sera la première fois que les membres d'équipage devront se conformer à la législation mondiale visant à enrayer le développement espèces envahissantes. Recevoir une formation approfondie pour PureBallast 3 était donc une priorité. « C'est quelque chose de nouveau avec lequel nous n’avions jamais travaillé auparavant », explique Harris. « Nos officiers de pont étaient un peu inquiets du fait qu’ils n’ont pas pu pomper l’eau dans le navire sans passer par ce système. Mais une fois la formation terminée, il est devenu clair que le système lui-même est très simple et facile à utiliser. Pouvoir échanger avec un expert a vraiment donné la tranquillité d'esprit. » 

L’expérience compte

En général, Harris a été impressionné par le dialogue ouvert entre les formateurs d'Alfa Laval et les participants à la formation. « Tous nos instructeurs étaient très compétents et pratiques, et j'ai eu l'impression qu'ils travaillaient avec Alfa Laval depuis très longtemps", dit-elle. « Mais ce n'était pas seulement trois jours assis dans une salle de classe. C'était vraiment une conversation à double sens. » Ce que Harris et ses pairs ont le plus apprécié, cependant, c'est la nature pratique de l'enseignement, qui leur a donné l'occasion de pratiquer la théorie en atelier. « C'est très agréable de regarder une présentation, mais c'est tellement plus précieux de pouvoir toucher les produits », conclut-elle. « En tant qu'ingénieurs, nous aimons apprendre de nos mains. »

 

Formation marine Alfa Laval

Alfa Laval propose une gamme complète d'options de formation marine qui peuvent être structurées et combinées pour répondre aux besoins individuels des clients. La formation peut avoir lieu dans un centre de formation Alfa Laval, à bord d'un navire ou sur le site d'un client, ainsi que par e-learning.

... ou remplissez ce formulaire pour contacter directement nos experts. 

Ces informations sont stockées et traitées  conformément à notre politique de confidentialité.