Alfa Laval - Etude de cas Ropax

L'expertise Alfa Laval diminue les coûts d'exploitation d'un navire

Un armateur de navire ro-pax était régulièrement confronté à un encrassement rapide de ces plaques. Cet encrassement provoquait des alarmes et une maintenance anticipée de ses deux échangeurs de chaleur à plaques et joints M30, utilisés comme réfrigérants.  

Face aux coûts élevés de main d’œuvre pour le nettoyage et une durée de vie des joints diminuée par les nombreux cycles d’ouverture et de fermeture, le superintendant du navire a demandé un audit de performance au fabricant Alfa Laval pour optimiser les coûts d’exploitation.

La montée à bord d’un expert Alfa Laval a permis de mettre en place des bonnes pratiques simples et efficaces :

  • Utiliser régulièrement un système de nettoyage en place pour maintenir la surface d’échange propre
  • Installer un filtre complémentaire sur l’arrivée « eau de mer » pour limiter l’encrassement, sans impact notable sur le différentiel de pression (ΔP).
  • Planifier les maintenances périodiques en amont pour minimiser le temps d’immobilisation des échangeurs. Un jeu de plaques complémentaire est stocké par Alfa Laval pour toute la flotte.
  • Utiliser uniquement des joints d’origine pour éviter les fuites à bord ou la déformation des plaques.

La mise en place de ces bonnes pratiques permet à l’équipage de se concentrer sur d’autres missions et diminue drastiquement la consommation de pièces détachées (joints). Le retour sur investissement mesuré est inférieur à deux ans.

Plaque echangeur encrassee

Demande d'information(s) supplémentaire(s)

Ces informations sont stockées et traitées conformément à notre politique de confidentialité.