Alfa Laval - Traitement des boues

Traitement des boues

La teneur en liquide des boues d’épuration des eaux usées municipales et industrielles et des déchets d'autres opérations a un fort impact sur les coûts d’élimination. Les équipements Alfa Laval couvrent l'ensemble du process de traitement des boues, dont épaississement, déshydratation, chauffage, refroidissement, récupération de chaleur, digestion et pasteurisation, ainsi que des systèmes de régulation avancés pour optimiser l'exploitation des installations et réduire la main d’œuvre.

Sludge treatment 640x360

Épaississement et déshydratation - Réduisez la quantité de déchets à éliminer jusqu'à 90%

L'épaississement et la déshydratation des boues est un élément fondamental de toutes les options actuelles du traitement des eaux usées permettant de réduire considérablement le volume des boues. Ce procédé a un énorme impact sur le coût du transport, de l'élimination, du stockage et du séchage des effluents. Les boues peuvent aussi être utilisées comme charge pour les digesteurs dans la production de biogaz, les traitements thermiques et le compostage. Pour répondre à tous les besoins, Alfa Laval propose un éventail complet de technologies robustes, bien éprouvées, qui séparent efficacement les phases liquides et produisent une teneur élevée en matières sèches.

L'épaississement mécanique des boues issues de clarificateurs primaires ou secondaires a remplacé les bassins fonctionnant par gravité comme norme prônée par l'industrie avant la digestion ou la déshydratation. Les épaississeurs de boues Alfa Laval sont tous des modèles fermés, ayant des besoins en maintenance et désodorisation très faibles.

  • Décanteurs ALDEC G2 et ALDEC G3 pour séparation centrifuge, de grande capacité et avec siccité élevée
  • Les tambours épaississeurs ALDRUM et ALDRUM G3 sont des filtres à tambour rotatif pour l'épaississement des boues en douceur, de capacité faible à moyenne
  • Les tables d'égouttage AS-H, avec mélange des polymères intégré pour une capacité faible à moyenne.

Pour une déshydratation efficace des boues et une bonne séparation des liquides et des produits par rapport aux autres flux de déchets, vous pouvez choisir entre plusieurs technologies Alfa Laval, selon le type de teneur en solides secs voulue, l'espace disponible, entre autres exigences.

  • Les filtres-presses à bandes AS-H pour les grands volumes et les fortes teneurs en solides avec faible utilisation de l'énergie et des polymères. Certains modèles réalisent à la fois l'épaississement et la déshydratation et ont jusqu'à 5 fois plus de capacité que les presses à bandes traditionnelles pour une même empreinte au sol.
  • Les décanteurs ALDEC G2 et G3 pour la séparation centrifuge de grands volumes avec une très petite empreinte au sol et une faible consommation d'énergie
  • Les filtres-presses à plaques AS-H sont bien adaptés pour la déshydratation de lots plus petits, où il est nécessaire d'obtenir une très forte siccité dans le gâteau de filtration (jusqu'à 40%) et de capter plus de 99% des solides.

Certaines peuvent également être utilisées pour la déshydratation des boues, les résidus d'extraction minière, le nettoyage des mares et le dragage.

Traitement thermique des boues : un raccourci vers les économies, la récupération de chaleur, le compost et le biogaz de qualité

Le préchauffage des boues d'épuration à l'aide d'échangeurs de chaleur spiralés et échangeurs de chaleur tubulaires (double tube) Alfa Laval avant déshydratation peut aussi réduire les coûts et permettre la récupération de chaleur.

Nos équipements thermiques peuvent aussi être utilisés pour la digestion des boues afin de produire du biogaz et pour l'hydrolyse et la pasteurisation des boues, répondant aux législations environnementales les plus strictes, les boues de classe A ou B pouvant être réutilisées comme compost ou engrais. Pour certains types de déchets industriels, par exemple pharmaceutiques, la pasteurisation des boues d'épuration est une obligation.
Les échangeurs de chaleur spiralés peuvent aussi être utilisés pour le refroidissement final des effluents afin de récupérer la chaleur et, s'ils doivent être rejetés dans la mer ou un cours d'eau, pour protéger la biologie de l'environnement aquatique.